Surveillance de la qualité de l'air
Franche-Comté

Bienvenue à Sébastien, stagiaire au service technique

Une nouvelle recrue vient de rejoindre les rangs d’ATMO Franche-Comté !

 

Fort d’un bac Scientifique suivi d’un DUT Mesures Physiques à Annecy, Sébastien VIENNOT poursuit actuellement la Licence Professionnelle « Mesure de la Qualité des Milieux : Air, Eaux, Sols » à l’IUT du Limousin (Limoges), dans la branche « Métiers de la protection et de la gestion de l’environnement ». Les principaux enseignements de cette formation visent, d’une part, les mesures environnementales (eau, air, bruit, électromagnétisme, sol, radioactivité) et, d’autre part, la métrologie (calculs d’incertitudes, normes, maintenances). Plutôt théorique dans sa première partie, cette formation appelle essentiellement des enseignements dispensés par des intervenants issus du milieu professionnel. C’est ainsi, par exemple, que Sébastien a pu appréhender le monde des AASQA au travers d’un enseignement sur l’air abordé par l’un de nos homologues, Rémi FEUILLADE, directeur de LIMAIR et actuel directeur délégué d’ATMO Nouvelle-Aquitaine. La seconde partie de cette licence consiste en un stage de 16 semaines, que Sébastien a choisi d’entreprendre précisément dans le domaine de la surveillance de l’air, au sein d’ATMO Franche-Comté.

 

Opération de maintenance avec le service technique d'ATMO Franche-Comté

Sébastien, en compagnie de Philippe MILLER et Anthony QOUDAD, participe aux maintenances sur le parc analytique, comme ici dans l’une des stations mobiles d’ATMO Franche-Comté

 

Accueilli le 27 février par le Service Technique, ses principales fonctions s’apparenteront à celles d’un technicien de maintenance et de métrologie, jusqu’au 17 juin. Sous la houlette d’Aline BOUCHAIN, responsable du service, Sébastien devra remplir les missions qui lui ont été confiées, soit essentiellement :

  • La réalisation de maintenances et contrôles métrologiques nécessaires sur les analyseurs ;
  • L’alimentation de la base de données d’estimations des incertitudes de mesures (outil incert’R), la validation de l’outil et l’établissement d’un mode opératoire.

Autant dire qu’entre le terrain et le bureau, le planning est déjà bien rempli !! Souhaitons à Sébastien une bonne intégration dans la structure et, surtout, la réussite dans ses missions en vue d’obtenir son précieux diplôme !