Surveillance de la qualité de l'air
Franche-Comté

Ambroisie : les niveaux montent !

Alors que la campagne de suivi des pollens d’ambroisie a débuté au début du mois, le nombre de grain de pollen présents dans l’atmosphère commence à augmenter. Si les niveaux enregistrés sur le Jura et la Saône-et-Loire restent peu importants, associés à des indices allergo-polliniques moyens, l’alerte est d’ores et déjà lancée sur la région de Nevers, fortement touchée par la problématique.

 

 L’ambroisie, c’est quoi ?

L’ambroisie à feuille d’armoise est une plante envahissante originaire d’Amérique du Nord. Fortement implantée dans la région Rhône-Alpes et le Nivernais, elle colonise peu à peu le Sud de notre région, notamment le Jura et le Sud de la Saône-et-Loire.

Cette plante pose un véritable problème d’ordre sanitaire, du fait de son pollen, hautement allergisant. Quelques grains de pollen par mètre cube d’air suffisent pour que les symptômes apparaissent chez les personnes sensibles. Petits et très légers, ces pollens peuvent de plus être portés sur des distances de l’ordre de 100km.

 Fiche pollen Ambroisie

Pour tout savoir sur les pollens d’ambroisie, téléchargez la fiche pollen en cliquant sur l’image.

 

La pollinisation de l’ambroisie s’étend d’août à ’octobre avec un maximum d’intensité au début du mois de septembre. 

Les symptômes les plus courants sont de même nature que le rhume des foins. Ils seront d'autant plus prononcés que le taux de pollen dans l'air est élevé !

 

Quels sont les niveaux observés dans la région ?

La région Bourgogne-Franche-Comté s’étend sur une portion très large du territoire. De ce fait, des conditions différentes peuvent être observées selon les département. Ainsi, le nombre de grains de pollens par mètre cube d’air est actuellement très élevé autour de Nevers, dans la Nièvre, où l’ambroisie est fortement implantée depuis de longues années. En Saône-et-Loire et dans le Jura, départements que l’ambroisie commence à coloniser, les niveaux restent cependant peu importants, et l’indice allergo-pollinique observé est moyen. Le reste de la région demeure peu touché par ces pollens à l’heure actuelle. Cependant, le nombre de grains de pollen d'ambroisie observés devrait continuer d'augmenter dans les jours à venir.

 Evolution des niveaux d'ambroisie

Evolution des niveaux d’ambroisie observés sur les différents capteurs polliniques de la région

 

Quelques conseils pratiques pour se protéger en cas d’allergie :

Les symptômes les plus courants sont de même nature que le rhume des foins. Ils peuvent, selon les personnes entrainer conjonctivites, rhinites allergiques (nez qui coule, éternuements), fatigue et maux de tête, asthme, ... Si vous êtes allergique, ou que vous ressentez ces symptômes, nous vous recommandons de suivre votre traitement ou de consulter votre médecin.

 

Pour limiter les risques, les allergologues vous conseillent de :

  • Aérez votre logement en soirée (l’ambroisie émet surtout ses pollen le matin), fermez les fenêtres le reste de la journée ;
  • Évitez les promenades à l’extérieur par temps sec et ensoleillé, surtout en milieu ou fin de journée ;
  • Portez des lunettes de soleil afin de protéger vos yeux des pollens ;
  • En voiture, roulez vitres fermées ;
  • Évitez de mettre à sécher le linge dehors ;
  • Ne tondez pas votre gazon vous-même ;
  • Changez de vêtements régulièrement, surtout après une promenade ;
  • Rincez vos cheveux avant de vous coucher afin d’éviter le transfert des pollens accumulés en journée sur l’oreiller.

 

En savoir plus :